Médecine douce

Psychothérapie : qu’est-ce que c’est ?

10 décembre 2019

La psychothérapie est une approche psychologique visant à provoquer des changements de comportements et de façons de penser ou d’agir chez une personne. Cela afin de permettre à cette dernière de mieux se comprendre, de bien se sentir, de trouver des solutions et de faires les bons choix. Depuis certaines années déjà, la psychothérapie constitue un point de référence dans les services d’aide psychologique. Actuellement, il n’y a que les professionnels légalement formés qui peuvent la pratiquer.

Qu’est-ce que la psychothérapie ?

Une psychothérapie s’adresse aux personnes subissant des problèmes relationnels et/ou existentiels, souhaitant prendre en main leur destin. Il s’agit avant tout le fait de prendre un temps pour vous occuper de vous et de tout ce qui ne va pas, grâce à l’aide d’un psychopraticien. Ce dernier devant être capable de vous accueillir, sans pour autant vous conseiller ni vous juger. Pour ce faire, il a su acquérir la capacité d’écoute nécessaire, en ayant suivi lui-même une formation spécifique dans une école psychothérapie.

L’alliance thérapeutique ou le lien de confiance, qui se créera entre vous et votre thérapeute, sera donc la base sur laquelle vous pourrez lui faire part de toutes vos souffrances enfouies. Vous pourrez également discerner les détails et circonstances du fait que vous ne compreniez pas votre état actuel. Ainsi, vous trouverez en vous cet éclairage, qui en plus de vous permettre de comprendre, vous donnera aussi l’opportunité de vous accueillir vous-même tel que vous êtes.

En outre, ce traitement psychologique vous fera découvrir des parties de vous que vous ignorez, des talents cachés et même des possibilités que vous n’auriez jamais pu imaginer auparavant. Ce qui vous mènera notamment vers une rencontre favorable avec vous-même.

La démarche de la psychothérapie

Lorsque vous décidez de vous engager dans une psychothérapie, vous entreprenez un processus de changement requérant une relation de confiance avec votre psychologue. Vous allez donc pouvoir vous laisser aller, dire ce que vous pensez et ressentez réellement, sans être critiqué ni jugé.

Pendant votre séance, vous serez notamment amené à faire des exercices comme vous pencher sur les situations ou les sentiments qui vous font peur. Vous devrez également parler de toutes les choses que vous avez longtemps gardées pour vous et constater que vos relations avec votre entourage ont réellement changé. Ainsi, vous réaliserez sans doute que vous avez certains comportements et certaines manières de penser à modifier pour votre bien.

Votre thérapeute évaluera d’abord vos difficultés, grâce à des tests ou des questionnaires. Mais il peut aussi vous percevoir à l’aide d’une simple entrevue pour établir la meilleure solution de traitement qui vous correspond. Ce sera d’ailleurs une opportunité de vous lâcher et de poser toutes les questions qui vous tourmentent.

Qu’en est-il de la psychothérapie Gestalt ?

La psychothérapie gestalt  vient du verbe en allemand « gestalten » qui peut signifier « se construire » ou encore « prendre forme ». Lors d’une thérapie classique, votre praticien et vous cherchez généralement les raisons ainsi que les causes de votre problème. Il pourrait effectivement s’agir de peur de l’abandon, d’anxiété aiguë ou encore de manque de confiance.

Par contre, en Gestalt thérapie, vous ne vous posez plus la question « pourquoi », mais plutôt le « comment ». C’est donc la manière dont vous avez agi pour arriver à votre situation actuelle.

Votre thérapeute travaillera surtout sur votre autonomie, votre sens de responsabilité ainsi que votre créativité. Il n’a donc pas besoin de reconstituer votre histoire, car cette approche se focalise sur le moment présent de vos problèmes.

Médecine douce

Complément capillaire : comment faire le bon choix ?

7 décembre 2019

Un complément capillaire n’est pas souvent une option mais une obligation que l’on adopte en dernier recours. Il s’agit d’un élément indispensable, non seulement pour compléter ses cheveux ou pour masquer sa tête chauve suite à une maladie. Mais comment choisir son complément capillaire ? Voici alors quelques critères à considérer.

Misez sur la qualité et non le prix

On aime souvent comparer les produits et les marques sur le marché et pourtant, il faut tenir compte davantage de la qualité plutôt que du prix. Un complement capillaire  est un produit de soin et non une sorte d’accessoire à cheveux. Il doit être de qualité pour éviter des conséquences graves sur sa santé capillaire. En général, la partie du visage et de la tête est extrêmement sensible que l’on doit apporter le plus de soin et d’attention. Il est alors utile de choisir un produit qui ne présente aucun risque sur sa santé en misant sur la qualité et non sur un prix bon marché. Dans l’idéal, il vaut mieux l’acheter dans un institut capillaire ou dans un magasin spécialisé uniquement dans l’univers des cheveux. De cette façon, on bénéficiera de plus de garantie concernant la provenance et la fiabilité du produit. Et plus, il est coûteux, plus, il garantit une utilisation conforme à la mesure de ses besoins.

Choisir selon Le type de complément capillaire recherché

Logiquement, on doit mettre en priorité nos besoins en matière de complement capillaire. Tout dépend alors de sa situation car normalement, il ne s’agit pas d’une valorisation de sa silhouette ni pour sa mise en beauté mais d’un besoin capital. On utilise un complément capillaire pour masquer une partie de son crâne ou pour le couvrir des cheveux en totalité. Tous comme les perruques, ces produits sont des alternatives aux chutes de cheveux. Une prothèse capillaire partielle permet en tout cas d’apporter du volume à ses cheveux tandis qu’une couverture complète permet de dissimuler ses problèmes capillaires. Donc, quelles que soient les raisons, elles doivent être d’ordre sanitaire et non juste pour soigner son apparence. Pour faire le bon choix, autant alors consulter un professionnel aguerris qui sait comment allier le confort et l’esthétique de ces produits capillaires.

Choisir en fonction de ses besoins en personnalisation

Même si un complément capillaire fait partie intégrante des matériels médicaux, on peut toujours allier l’utile à l’agréable en lui apportant une petite touche personnelle. D’abord, la taille constitue un critère indispensable car elle doit garantir la fiabilité et le confort de la prothèse. Il est aussi important de choisir le bon coloris selon la couleur de sa peau ou si on veut changer un peu, il est possible d’essayer une couleur plus différente. Il en est de même pour la coupe et la nature des cheveux. On peut aussi se permettre toutes les fantaisies en longueur de cheveux et en style. Il existe aussi des cheveux synthétiques et des cheveux naturels. Mais il est préférable d’opter pour les vrais cheveux pour paraître naturel.  Bref, choisir un complément capillaire peut se faire en fonction de ses quelques critères.

Hygiène

Éviter les perturbateurs endocriniens dans votre quotidien

2 décembre 2019

Vous avez sûrement déjà entendu parler des perturbateurs endocriniens. Ces substances qui se trouvent partout dans les produits que nous utilisons pour le soin de notre peau, dans l’eau que nous buvons, dans la viande que nous consommons et bien d’autres produits que nous utilisons dans notre  quotidien.

Les perturbateurs endocriniens ont un effet désastreux sur notre santé et la possibilité de développer un cancer n’est qu’une des conséquences de notre exposition à ces substances.

Comment faire pour limiter l’exposition aux perturbateurs endocriniens

Le meilleur moyen de limiter les effets des perturbateurs endocriniens sur notre corps est de limiter le contact avec les produits qui en contiennent.

D’après les recherches effectuées par divers spécialistes, les principaux produits qui contiennent des perturbateurs endocriniens sont  les produits cosmétiques de soin pour le corps, l’eau que nous buvons, la nourriture en conserve et les emballages antiadhésif  pour  la nourriture, les fruits et légumes  sur lesquels il a été utilisé du pesticide et du désherbant chimique ainsi que la viande issue des élevages intensifs, les poissons contaminés aux métaux lourds, les ustensiles de cuisines en plastique particulièrement  quand ils sont chauffés, les produits d’entretien que vous utilisez pour faire le ménage, les retardateurs de flemmes, certains fournitures de bureau et enfin les tickets de caisse.

Pour minimiser le risque d’exposition aux perturbateurs endocriniens, il faut éviter au maximum le contact avec ces produits. Pour cela, il faut s’habituer à adopter les bons gestes. Quand le choix se pose, il vaut mieux préférer les produits issus d’une filière biologique, comme les fruits et légumes ainsi que la viande bio. Pensez à filtrer l’eau que vous utilisez ou buvez.

Pour votre cuisine et l’entretien de votre maison, adoptez les reflexes d’un ménage bio, utiliser des produits naturels pour nettoyer et des ustensiles de cuisine en plastique.

Quelles sont les conséquences des perturbateurs endocriniens  sur notre santé

Les perturbateurs endocriniens comme leur nom l’indique perturbe le fonctionnement  normal des hormones humaines. Les hormones dans le corps humain est le gage du bon fonctionnement  de notre corps. Ils agissent à la fois sur le système reproducteur, le système nerveux, lé système immunitaire, lé fonctionnement du métabolisme et la satiété, celle qui nous dit que nous n’avons plus faim lorsque nous avons suffisamment mangé.

Beaucoup d’études ont été menées sur ce sujet et ont démontré une réelle corrélation entre une exposition plus ou moins durable aux perturbateurs endocriniens et le développement de ces maladies. Quand le mécanisme est perturbé, il en résulte des dysfonctionnements dans notre corps. Nous tombons malade.

Les conséquences les plus connues de l’exposition aux perturbateurs endocriniens sont le développement de cancer, ce qui est extrêmement grave. Cependant, il y a d’autres maladies que l’on peut développer suite à des expositions prolongées.

Il peut s’agir de diabète, d’obésité, de problème de fertilité aussi bien masculine que féminine, des problèmes aux thyroïdes, etc.

Le pire c’est que ces perturbateurs endocriniens s’incrustent dans notre corps. Les effets peuvent toucher aussi bien les adultes que les enfants et peuvent même être transmis aux enfants des parents exposés

Hygiène

Quelques matériels de base pour ouvrir son cabinet médical

19 novembre 2019

Ouvrir son cabinet médical pour un étudiant fraîchement diplômé ou bien pour un médecin avec un peu plus d’expérience est un projet qui doit passer par une préparation assidue. Il est effectivement nécessaire que le praticien s’attaque à une organisation minutieuse pour pouvoir concrétiser de façon correcte son projet. Parmi les choses à laquelle penser en priorité, il y a la dotation en matériels divers, médicaux ou non. Il existe dans cette catégorie des équipements dits « de base » que le nouveau cabinet devra posséder.

Le matériel de la salle d’examen

L’endroit principal qui fait qu’un cabinet médical en est un est sans aucun doute la salle d’examen. C’est là que le médecin ausculte ses patients. Il est donc tout à fait naturel que l’on se penche un peu plus sur l’équipement de ce lieu. En premier lieu il est important de savoir que le bureau du médecin de manière logique dans la salle d’examen. Il est le plus souvent constitué d’une grande table qui doit pouvoir contenir entre autres le matériel informatique, mais aussi les affaires qu’il doit avoir sous la main (éphéméride, bloc note, stylo…).

Ensuite, dans la même salle que le bureau du médecin doit se situer la table d’examen. Cette dernière devra être adaptée à la spécialisation du praticien. Ainsi, la dimension et les accessoires de ce matériel seront définis en fonction de cette caractéristique. Pour ce qui est du prix de cet équipement, il variera également en fonction de la nature des examens qui seront effectués au sein du cabinet. Les établissements dédiés à la vente de matériels médicaux peuvent proposer toutes sortes d’équipements et accessoires à installer dans la fameuse salle d’examen. C’est notamment le cas de la pharmacie qui vend du matériel médical à Alès.

Le matériel de la salle d’attente

Le lieu où les patients attendront leur tour pour leur consultation chez le médecin devra également être bien agencé. Le matériel nécessaire pour que cette pièce ne soit pas difficile à trouver. Cependant, il faudra garder à l’esprit que comme les personnes qui vont s’installer dans cette pièce seront pour la plupart des patients, il importe que les meubles soient confortables. D’une part, il y a les chaises où les patients s’installeront et qui devront être en nombre suffisant.

D’autre part, il y a le coin où les personnes présentes dans la salle d’attente pourront prendre des revues et magazines pour passer le temps. Ce coin en question peut se situer au centre de la salle ou près d’un mur. Une table basse peut notamment y être installée pour servir de support aux revues et aux journaux le plus souvent spécialisés.

Par ailleurs, il faudra également penser à mettre en place un bureau pour l’assistante médicale qui aura la charge de tout ce qui concerne les services de secrétariat, la prise de rendez-vous et aussi l’accueil des clients du cabinet médical. Pour cela, un comptoir, ou bien un bureau classique peut très bien faire l’affaire. Toutefois, le bureau de l’assistante devra être placé à une distance appréciable des chaises. On y procédera de telle manière que les échanges entre l’assistante et ses interlocuteurs soient réalisés en respectant la confidentialité des patients.

Le matériel informatique nécessaire

Tout cabinet médical ne peut certainement pas se passer d’un bon matériel informatique. C’est tout de même un équipement de base que l’on ne devrait surtout pas négliger. Outre le classique ordinateur et les périphériques dits « de base ».

Il s’agit notamment de l’imprimante, du routeur pour la connexion internet et aussi le scanner, d’autres appareils sont également indispensables au sein d’un cabinet médical. On peut entre autres citer : le lecteur de carte vitale, un terminal bancaire pour les paiements par carte bancaire, un logiciel de comptabilité, un logiciel médical, mais aussi un logiciel de retransmission pour la carte vitale.

Food

La « Slow Food », pour la cuisine traditionnelle et contre les fast-foods

17 octobre 2019

Ce mouvement mondial regroupant 132 pays et crée en 1986 par un critique gastronomique italien Carlo Petrini vise à contrer l’essor des fast-foods et de l’industrialisation de la production agroalimentaire. Le nom est en resonance au fast-food et à son mode de consommation rapide et uniformisé, utilisant peu de diversité dans les produit pour en créer en masse. Ce qui a pour conséquences de tuer l’activité d’agriculteurs plus soucieux de la qualité de leur production qu’a leur productivité. Aujourd’hui l’association à but non-lucratif compte plus de 100 000 membres dans plus de 170 pays et 2000 communautés qui assurent une production à petite échelle, pérenne et de qualité. L’association dans ce but a labelisé 100 produit français dont la production reste dans des pratiques traditionnelles, écologiques et locale, on y retrouve ainsi le porc cul noir du limousin, la brousse du Rove ou encore le fromage Salers.

Bon, Propre et Juste pour les consommateur, les producteurs et la planète

 La devise du mouvement « Bon, Propre et Juste » synthétise les valeurs nécessaire dans la nourriture défendue par Slow Food. En effet on parle de « Bon » pour parler de la valeurs nutritive et culturelle qu’a un aliment pour nous consommateurs, avec l’industrialisation liée à la mondialisation nous avons perdu beaucoup de nos variétés de fruits et légumes et ces derniers on aussi perdu en valeur nutritives principalement. On remarquera tous la différence de qualité entre une production de potager avec celle de la grande distribution, cette dernière n’égalera que rarement la première de nos jours alors qu’elle représente une majorité de notre consommation. Le « Propre » parle du respect des production sur l’environnement, la santé du consommateur. Encore une fois la commercialisation de masse de produits agricole se fait bien souvent au détriment de l’environnement et de notre santé. De l’utilisation de pesticides dangereux à long termes, de l’uniformisation des semences qui appauvrit les variétés ou encore de la pollution de cours d’eaux, c’est bien la course à la rentabilité qui pousse nos agriculteurs à faire des concessions autrefois inimaginable. Et enfin le « Juste » pour la conformité à la justice sociale dans les lieux de production et de commercialisation. Un bon prix pour les producteurs, accepté par des consommateurs informés et conscients des enjeux essentiels. Et avec l’envie de changer le système agro-industriel trop toxique pour nous, consommateur, ainsi que notre planète et ses ressources finies.

Que faire pour changer ?

Le mouvement peut être rejoint par n’importe quel consommateur, afin de promouvoir sa production locale vous pouvez facilement vous inscrire dans un des 1500 « convivium » de l’association, ou tout simplement aller découvrir les produits labellisés dans votre région. Mais avant tout sans même s’engager il est de notre devoir de se responsabiliser en consommant des produits de saisons, se renseigner sur les méthodes. Si vous préférez confier cette tâche à des professionnels par manque de temps pouvez commander en ligne dans une épicerie fine locale ou même avoir une idée cadeau de panier garni eco-responsable pour convaincre vos proches par la pratique.

Médecine douce

Comment protéger la peau sensible de bébé ?

12 septembre 2019

Pendant ses premiers mois, voire ses premières années, bébé a une peau fine et sensible. Dans cette mesure, les parents se doivent de prendre certaines précautions pour éviter d’irriter la peau fragile de leur nourrisson, que ce soit durant les toilettes ou les soins d’hygiène du quotidien. Afin de faire le point sur le sujet, voici quelques conseils à prendre en compte pour bien prendre soin de la peau sensible de bébé tout en favorisant sa protection.

Privilégier les savons naturels pour la toilette du nourrisson

Le bain et la toilette font partie de la routine du quotidien pour favoriser l’hygiène et la santé de bébé. Afin de maintenir la neutralité du pH de la peau du nourrisson, il est indispensable d’utiliser des produits adaptés à sa peau. En pratique, cela consiste à choisir des produits à la fois doux et hypoallergéniques.

Ainsi, pour le bain du tout-petit, le mieux est de privilégier un savon naturel issu d’une savonnerie artisanale. Ce type de savon a pour avantage d’être fabriqué avec des ingrédients entièrement naturels et à partir de la saponification à froid. Ce procédé permet de conserver toutes les vertus protectrices et hydratantes des composants naturels du savon, ce qui est très bénéfique pour la peau du nourrisson.

Éviter de donner de bains trop longs

Lorsqu’on donne un bain à un bébé, il faut éviter de le laisser barbouiller trop longtemps. En effet, l’eau contient souvent trop de calcaire. Si le nourrisson est trempé dans l’eau un peu trop longtemps, cette dernière peut devenir néfaste à la peau fragile de bébé, notamment en la desséchant. À cet effet, le bain ne doit pas dépasser quelques minutes.

Durant les premières semaines de bébé, il est recommandé de ne pas le laver plus de deux fois par semaine, surtout si son cordon ombilical n’est pas encore tombé. Enfin, le dernier détail important consiste à sécher délicatement la peau du nourrisson avec une serviette très douce pour éviter de l’irriter.

Bien hydrater la peau de bébé au quotidien

La peau d’un nourrisson ne possède pas encore de film protecteur ce qui la rend vulnérable aux diverses agressions externes, comme le froid, la chaleur, l’eau, etc. Pour bien la protéger et la rendre toujours plus douce, il est donc indispensable de l’hydrater correctement au quotidien. Pour ce faire, il est important de choisir des produits adaptés à son type de peau.

Tout comme le choix d’un savon naturel issu d’une savonnerie artisanale pour sa toilette, les parents se doivent également d’opter pour des soins hydratants au pH neutre et hypoallergénique. L’hydratation de la peau du nourrisson consiste à appliquer une noix de lait sur son corps après la toilette ou le bain. Veiller à masser délicatement le produit jusqu’à ce qu’il soit bien absorbé par la peau.

Adapter les soins pour la peau du nourrisson en fonction des saisons

Tout comme pour les adultes, les changements des saisons peuvent agresser la peau de bébé. Dans cette mesure, les parents se doivent d’être encore plus vigilants concernant la protection de la peau fragile de leur tout-petit. En hiver, le froid tend à assécher et irriter la peau, particulièrement celle du visage.

Le mieux est de demander conseil auprès du pédiatre pour choisir une crème hydratante pour protéger la peau de bébé. Durant les saisons chaudes, il est à éviter d’exposer la peau du nourrisson aux rayons du soleil. À cette période, on peut lui donner un bain tous les jours pour éviter que la sueur ne l’irrite.

Hygiène, Non classé

Les bienfaits de la cétone de framboise

2 septembre 2019

Depuis quelques années, la cétone de framboise est de plus en plus recherchée sur le marché des compléments alimentaires. Cet extrait de framboise contient des antioxydants phénoliques ayant des effets intéressants. Voici quelques bienfaits de la cétone de framboises sur la santé.

Zoom sur la cétone de framboise

La cétone de framboise est un extrait de framboise renfermant des antioxydants phénoliques. La cétone de framboise est aussi le composant procurant à ce fameux fruit rouge une saveur si intense. Contrairement à ce que l’on pense, la cétone de framboise ne se trouve pas seulement dans la framboise, mais présente également dans d’autres fruits rouges. Parmi ceux-ci figurent, par exemple, la pêche, la pomme ou encore le raisin. Elle est produite de manière synthétique dans des laboratoires pharmaceutiques pour parfumer, entre autres, les glaces à la framboise ainsi que quelques confiseries et boissons sucrées. En effet, cette substance permet de produire des parfums et aromatiser des sodas et des bonbons. La cétone de framboise s’utilise aussi dans le domaine des cosmétiques pour fabriquer des parfums. Elle peut être vendue sous la forme naturelle ou synthétique et entre dans la composition de certains compléments alimentaires. Ces derniers sont reconnus pour leur vertu amincissante favorisant la perte de poids.

Son effet brûle-graisse ultra efficace

Son effet brûle-graisse figure parmi les principales propriétés de la cétone de framboise. Le site https://www.raspberryketone-avis.fr/en informe beaucoup plus. Sa formule contient des molécules appelées polyphénols. Ces derniers contribuent à réduire les risques de cancers, de maladies cardiaques et de tissus adipeux. En effet, les cellules graisseuses dans le corps seront éliminées facilement. De plus, la cellulite située au niveau du ventre, des fesses et des cuisses sera moins visible. Ce principe actif stimule également la thermogenèse de l’organisme et le corps génère ainsi de la chaleur pour supprimer les graisses via la lipolyse. À part cela, la cétone de framboise permet de vitaliser et de réguler la production d’adiponectine dans l’organisme. Cela permet une meilleure répartition des graisses présentes dans le corps. Qui plus est, la cétone de framboise permet d’éviter l’accumulation des graisses sur les parois artérielles. Les risques de diabète et de troubles cardio-vasculaires seront donc limités.

Les autres bienfaits de la cétone de framboise

Mis à part son effet brûle-graisse, la cétone de framboise a un autre bienfait particulier. En effet, elle permet de contrôler l’appétit grâce à sa forte teneur en capsaïcine réduisant la sensation de faim. La cétone de framboise va réduire l’apport journalier en limitant les envies de grignoter entre les repas. En outre, la cétone de framboise n’est pas seulement reconnue pour sa propriété coupe-faim, mais permettra aussi d’être en bonne santé. De par ses vertus antioxydantes et immunitaires, elle participe à la lutte contre les inflammations. De plus, la cétone aide à la régénération des cellules tout en combattant les radicaux libres. En plus de son effet minceur, la cétone de framboise est un complément alimentaire efficace pour protéger contre les maladies en renforçant les défenses immunitaires. Qui plus est, elle maintient la tonicité et l’élasticité de la peau.

Médecine douce

Les astuces pour prévenir et soigner le TOC

21 août 2019

Le TOC, plus précisément Trouble Obsessionnel Compulsif, touche autant les hommes que les femmes. Il survient généralement dès l’enfance et peut arriver suite à une grossesse chez des patientes ayant un syndrome pré menstruel. Cet article partage quelques conseils pour s’en débarrasser.

Les signes de cette maladie

Les TOC se présentent généralement par une pensée intrusive et persistante. Elles se traduisent par une obsession qui ne se retire pas de l’esprit si on n’a pas fait un geste particulier appelé le rituel. Par exemple, vérifier la porte, déplacer un objet ou encore relire un paragraphe. Les personnes atteintes du TOC connaissent que seul ce geste peut tranquilliser la pensée. Sinon, celle-ci tourne en boucle et reste dans la tête. Par ailleurs, les rituels des enfants pour s’endormir ne sont pas considérés comme des TOC. Ce sont des repères structurant leur fonctionnement et leurs journées qui sont nécessaires pour favoriser leur évolution. Le TOC se détermine par la notion de contrainte et d’obligation ordonnant la personne. De plus, il se définit par un geste qui doit être effectué pour faire disparaître cette contrainte. Par contre, un enfant angoissé s’il ne se lave pas les mains avant de déjeuner a une maladie du TOC.

Comment traiter les obsessions et les compulsions ?

De nombreux médicaments s’utilisent pour prévenir et traiter les TOC. Ces remèdes sont aussi efficaces pour soigner la dépression et d’autres types d’anxiété. Pour les cas très graves, il vaut mieux recourir à un psychiatre ayant de l’expérience en troubles mentaux. Ce professionnel est le mieux qualifié pour recommander le type et l’utilisation adaptés à la médication pour le TOC. Pour obtenir plus de renseignements, il vaut mieux consulter ce site et cliquer ici. Avec l’aide d’un professionnel de la santé mentale ou d’un psychologue formé, la thérapie cognitive-comportementale s’avère opérante pour traiter le TOC. La fonction principale du traitement met en cause de confronter ses peurs. Lors de ce processus, les gens affrontent les situations qui déclenchent leurs anxiétés et obsessions. Ensuite, ils sont invités à renoncer aux rituels qui contrôlent leurs sentiments nerveux. Par exemple, un individu obsédé par les germes peut être encouragé à utiliser une toilette publique.

Thérapie cognitive-comportementale pour les obsessions et les compulsions

La théorie cognitive-comportementale ou TCC propose que les personnes atteintes du TOC combinent des situations ou des objets avec la peur. De plus, ces individus doivent apprendre à esquiver les choses qu’ils craignent ou à réaliser des rituels permettant de diminuer leur peur. En situation de stress, par exemple, un individu ayant l’habitude d’utiliser des toilettes publiques peut élaborer un lien entre la peur de tomber malade et la toilette. Une fois la connexion entre un objet et le sentiment de peur établie, les gens peuvent échapper aux choses qu’ils redoutent au lieu de supporter la peur. En plus de cela, la personne ayant peur d’attraper une maladie dans les toilettes publiques pourra s’abstenir de les utiliser. Lorsqu’elle est contrainte de les employer, elle effectuera des rituels comme nettoyer les poignées de porte, le siège de toilette ou respecter une procédure détaillée de lavage. Comme ces actions diminuent temporairement le niveau de peur, celle-ci ne sera jamais traitée, mais renforcera le comportement.

Médecine douce

Faire le jeûne, c’est prendre soin de sa santé

22 juillet 2019
faire-le-jeune-cest-prendre-soin-de-sa-sante

Malgré son insurgence récente dans de nombreux régimes, jeûner est une pratique qui date des temps anciens. Le jeûne est présent dans de nombreuses cultures et religions et il existe divers moyens de faire le jeûne. Cette pratique présente de nombreux avantages pour le corps, et le cerveau. Ainsi, jeûner, c’est prendre soin de sa santé.

Continue Reading…
Food

Les recettes detox

20 juillet 2019
les-recettes-detox

Même si vous ne commettez pas d’excès alimentaires, vous pouvez offrir une pause à votre organisme de temps en temps. Cela constitue une véritable cure de santé, qui vous redonne de l’énergie et vous maintient en forme dans la durée.

Continue Reading…