Médecine douce, Non classé

Ces maladies qui entraînent l’usage d’un fauteuil roulant

21 janvier 2020

On constate malheureusement, un peu partout dans le monde, un nombre ne croissant de personnes en fauteuil roulant. Une personne peut se trouver dans l’obligation de se servir d’un fauteuil roulant suite à un accident, lors d’une catastrophe naturelle ou suite à la pratique d’un sport quelconque. Mais le plus souvent, un tel usage fait suite à une maladie. Parfois, l’utilisation d’un fauteuil roulant est temporaire et parfois, hélas, de manière permanente. Mais, quelles sont les maladies qui peuvent entraîner des lésions pour qu’une personne soit obligée de se trouver en fauteuil roulant ? Ce sont des pathologies invalidantes et graves, dont la dystrophie musculaire qui est héréditaire et se traduisant par une atrophie des muscles petit à petit. Une personne peut également se trouver dans l’obligation de se servir d’un fauteuil roulant si elle est victime d’une hémiplégie. Il s’agit d’une déficience grave ou d’une paralysie des membres (bras ou jambe) ou parfois celle du tronc ou encore un côté du corps. Il existe également des maladies ou des traumatismes qui causent des lésions importantes et irréversibles de la moelle épinière. Et, une fois la moelle épinière atteinte, la paralysie s’installe, d’où la nécessité d’un fauteuil roulant.

Ces pathologies graves qui nécessitent un fauteuil roulant

Malgré les avancées indéniables sur les plans scientifique et médical, il existe encore et toujours un nombre important de pathologies auxquelles les médecins n’ont pas trouvé de remède. Parmi celles-ci, il y a les maladies neurodégénératives qui touchent le cerveau et souvent, le système nerveux dans son ensemble. Il y a aussi des personnes atteintes d’ostéogenèse imparfaite, aussi appelée maladie des os de verre. Il s’agit, ici encore, d’une maladie génétique qui se caractérise par un squelette extrêmement fragile depuis la naissance. Les personnes qui en sont atteintes ne disposent d’aucun remède jusqu’à aujourd’hui et doivent vivre avec toute leur vie, le plus souvent en fauteuil roulant. Heureusement, grâce à la technologie, des solutions innovantes leur sont proposées afin de faciliter leur vie quotidienne. Chez Acekare.com par exemple, on trouve des fauteuils roulants motorisés qui sont à la fois légers et pliables. Avec ce type de dispositif, le malade n’a plus besoin de fournir aucun effort pour pouvoir se déplacer.

La paralysie cérébrale frappe également certaines personnes, elle touche la motricité et la coordination des muscles et des mouvements. Et puis, il y a le Spina Bifida, une malformation congénitale suite à un problème de fermeture du canal osseux où se situe la moelle épinière.

La vieillesse : une autre cause d’invalidité

La vieillesse est aussi une autre cause d’invalidité qui peut mener à l’utilisation d’un fauteuil roulant. Cette aide au déplacement s’avère nécessaire lorsqu’une personne âgée ne peut plus se servir de ses jambes pour se mouvoir. Cette déficience peut être causée par une maladie quelconque, mais, parfois, la personne âgée n’a plus assez de force dans ses jambes. Il peut y avoir d’autres raisons, mais, dans tous les cas, un fauteuil roulant représente bien souvent une assistance bienvenue au quotidien. Un bon nombre de personnes âgées peuvent vivre seules et s’occupent d’elles-mêmes toutes seules, grâce à leur fauteuil roulant. Elles peuvent voir leur famille, leurs amis et mener une vie en toute dignité. Mais, il arrive que le fauteuil roulant ne suffise pas et qu’une personne âgée ait besoin d’un auxiliaire de vie.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply