Médecine douce

Quelle technique de prélèvement pour améliorer la greffe de cheveux ?

16 décembre 2019

L’opération de greffe de cheveux qui consiste à réimplanter les cheveux du patient d’une zone fournie à une zone dégarnie a beaucoup évolué depuis quelques années grâce à l’amélioration des techniques chirurgicales. L’autogreffe a longtemps été critiquée du fait des résultats peu satisfaisants qu’on en obtenait sur le plan esthétique. Dans les années 1960 et ce jusque dans les années 1970 on les prélèvements de peau étaient directement posés sur la zone à traiter, ce qui faisait un aspect tête de poupée, pas très agréable à voir. C’est seulement dans les années 1980 que les nouvelles techniques ont permis de réduire les greffons à quelques follicules pileux, ce qui donnait des résultats plus esthétiques.  Depuis que ces techniques de microchirurgie ont fait leur apparition, les greffons sont de plus en plus petits et les patients ont des attentes toujours plus grandes. On obtient désormais des résultats naturels.

En moyenne une personne possède entre 100 000 et 150 000 cheveux dont entre 40 et 100 tombent chaque jour. Selon la saison, cette chute peut atteindre 175 cheveux par jour. La chute de cheveux est donc normale, elle devient problématique quand on la chiffre à plus de 100 cheveux par jour, sur une longue période. On distingue plusieurs types de chutes de cheveux, la plus courante étant l’alopécie androgénique qui est causée par une augmentation des hormones mâles dans l’organisme. Ce type de chute intervient vers 30 voire 40 ans, mais elle peut aussi intervenir à 16 ans. La perte de cheveux commence au niveau des golfes temporaux  et sur le sommet de la tête. Les cheveux s’affinent ensuite ils tombent, la chute est plus ou moins lente, selon les personnes. Les greffes de cheveux arrivent à bien résoudre ce type de calvitie. La technique de la bandelette est d’ailleurs celle que les spécialistes ont adoptée pour ce type de problème.

La FUSS, Follicular  Unit Single Strip consiste à découper une bandelette d’environ 2 centimètres de large et pouvant atteindre 20 cm de long. Cette bandelette est extraite de la zone donneuse à l’arrière de la tête, ou les tempes. La bandelette est ensuite détaillée en follicules qui sont ensuite replantés grâce à une aiguille sur la partie dégarnie du crâne. Cette technique de greffe de cheveux nécessite l’intervention d’une équipe médicale constituée d’au moins 2 personnes expérimentées comme chez Aesthetis Paris. L’intervention se déroule sous anesthésie locale, pour cette raison il est préférable qu’elle ne dure pas plus de 3 heures, délai nécessaire pour implanter entre 800 et 1600 greffons. L’implantation se fait par microchirurgie, pour créer des canaux d’implantation les chirurgiens se servent principalement de deux techniques : les micros impacts et les micros fentes. La technique de micro impact consiste à faire des petits trous avec une aiguille spéciale de 0,7 à 1,2 mm de diamètre. Tandis qu’avec les micros fentes on réalise des incisions avec un petit scalpel pour y insérer des greffons de la même taille. Les fentes sont faites selon un axe permettant d’aboutir à un résultat naturel.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply