Hygiène

Le gel hydroalcoolique face au coronavirus

22 octobre 2020

Le coronavirus est un virus responsable de la maladie Covid-19. Il est très dangereux pour la santé en cas d’infection. En effet, il peut entraîner de conséquences graves au système immunitaire et respiratoire. Selon l’OMS, on peut se protéger de cette épidémie en respectant toutes les mesures préventives. L’application d’un gel hydroalcoolique en fait partie.

Les critères à prendre en compte dans le choix du gel hydroalcoolique

Le gel hydroalcoolique est un produit qui est devenu très essentiel dans la lutte contre le coronavirus. Il peut être une alternative au lavage des mains à l’eau savonneuse. De nombreux produits existent sur le marché. Si on souhaite en acheter, il est conseillé de considérer certains critères. Le premier concerne la norme NF. Les experts recommandent d’utiliser les gels qui portent la norme NF EN 14 476. Cette référence démontre qu’ils ont été testés sur des virus nus. Cette indication devrait se trouver sur l’étiquette du gel proposé par Kleengel.

À part cette norme, il est idéal aussi d’opter pour un gel hydroalcoolique contenant un alcool éthylique ou alcool propylique ou encore alcool isopropylique. La concentration optimale de ce dernier serait entre 60 et 70 %. Ce point doit également être figuré sur l’étiquetage. Enfin, un autre point à considérer concerne la friction. Un gel désinfectant devrait avoir un temps de friction d’au moins 30 secondes jusqu’à l’obtention de mains sèches.

Fabriquer son gel hydroalcoolique soi-même

Il est possible qu’on n’ait pas eu le temps de se procurer d’un gel hydroalcoolique à cause de la rupture de stock. Pour cela, la seule solution serait d’en fabriquer soi-même. L’OMS a publié une recette pour concevoir sa propre solution hydroalcoolique. Il faudrait tout d’abord préparer les ingrédients. On a besoin de l’éthanol autrement dit de l’alcool, de l’eau distillée, du peroxyde d’hydrogène et du glycérol. On peut trouver facilement ces derniers dans le commerce. Une fois qu’ils sont à portée de main, on commence la préparation. Il faut impérativement prendre quelques précautions en termes d’hygiène et de stérilité. Les flacons remplis par la solution devraient être mis en quarantaine pendant 72 heures. C’est le délai permettant la destruction des spores bactériennes potentiellement présentes dans l’alcool ou dans les flacons.

En outre, il est déconseillé de suivre les recettes de gel hydroalcoolique qui sont présentées sur Internet. Même si certaines huiles essentielles possèdent des propriétés bactéricides et virucides, elles n’ont pas fait preuve de leur efficacité contre le coronavirus.

Gel hydroalcoolique : efficace ou pas pour se protéger du coronavirus

Le gel hydroalcoolique a comme principal avantage d’être facilement transportable sous forme de petit flacon. Son efficacité est déjà prouvée pour se protéger du coronavirus. Lorsqu’on se trouve à l’extérieur de la maison, il est le moyen rapide et simple pour limiter le risque de contamination. Seulement, il ne devrait pas être utilisé constamment parce qu’il présente une forte concentration d’alcool qui peut être nocif pour l’utilisateur. En effet, l’utilisation abusive du gel hydroalcoolique peut rendre l’épiderme de la main sensible et perméable. Se laver les maisons avec de l’eau savonneuse reste donc la solution idéale pour se protéger du coronavirus.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply